Une entreprise, que ce soit de consommation, de construction, de communication etc, a des besoins spécifiques pour faire tourner son business. Pour une entreprise, les fournisseurs jouent  un rôle essentiel dans son fonctionnement  et peuvent collaborer pour son succès ou  sa perte. De ce fait, il est essentiel d’avoir un ou plusieurs fournisseurs qui puissent écarter un éventuel souci de rupture de stock des produits garantissant le roulement de la société. Mais comment avoir l’assurance d’avoir choisi les bons fournisseurs, et comment établir et surtout entretenir de bonnes relations avec ?

Choisir le bon fournisseur 

Le site getyooz.com indique que la gestion des relations fournisseurs est un enjeu crucial pour les entreprises. De ce fait, faire affaire avec un fournisseur qui ne tient pas ses engagements est source de conflits.

Établir une étude qui regroupe les différents critères de sélection de l’entreprise  est essentiel avant de démarrer une recherche qui sera plus ciblée. Il importe aussi d’avoir un historique des fournisseurs sélectionnés, la tenue de leurs engagements, les prix proposés comparés à d’autres. L’entreprise se doit de rester ferme sur ses exigences.

La considération des fournisseurs spécifiques est importante. Les fournisseurs seuls peuvent fournir les produits que les autres ne possèdent pas, ou qui en garantissent la qualité répondant aux normes exigées. Il est donc impératif  d’identifier le fournisseur clé, et de négocier avec lui.

La collaboration doit s’établir dans une grande transparence. L’établissement de règles et de conditions de cette collaboration doit être structuré pour que les deux parties puissent en tirer des avantages commerciaux mutuels.

Gestion de la collaboration

La gestion de collaboration entreprise et fournisseur peut se jouer sur plusieurs facteurs .Voici quelques éléments à ne pas ignorer.

1-Transparence – Confiance

Une collaboration durable doit se faire dans la totale transparence. De cette transparence, la confiance est instaurée. De ce fait, la tenue des réunions régulières est essentielle pour combler les lacunes, organiser et mettre en place de nouvelles dispositions afin d’améliorer et de trouver les meilleures façons de travailler en commun.

2- Rapport – apport

Cette relation ne doit pas se baser non plus sur le simple fait que l’entreprise commande et paie et le fournisseur fournit et livre. L’entente est que les deux parties soient gagnantes. Si un fournisseur perd durant la collaboration, il pourrait rompre celle-ci. Il pourrait pourtant être le fournisseur principal de la société. Il est donc bénéfique que chacun en tire profit.

3- Entraide fructueuse

Dans le cas où le fournisseur ne peut honorer des commandes suite à des soucis financiers passagers par exemple, l’entreprise peut collaborer, quitte à payer des frais supplémentaires, et vice-versa. Le fournisseur peut donner à crédit des produits à l’entreprise. Cette approche est un moyen de concevoir une relation à long terme. Cela permet d’avoir un rapport qualité/prix intéressant lorsque l’un ou l’autre aura stabilisé ses finances. C’est une relation d’entraide, dans laquelle des solutions sont prévues en cas d’incidents ou de désaccords.

Gestion des conflits

Un conflit peut survenir si le fournisseur n’a pas honoré son contrat : délai de livraison non respecté, mauvaise qualité des produits, ou tout simplement que le fournisseur n’a pas pris en compte la demande de l’entreprise.

Une autre source de conflit peut aussi provenir du fait que l’entreprise n’a pas honoré le paiement du fournisseur.

La gestion de ces crises se fait généralement à l’amiable et la meilleure façon de faire et de désigner une tierce personne dès le début de la collaboration pour s’occuper de la médiation dans les cas de litige.

Néanmoins, si le conflit persiste et qu’aucune solution n’a été apportée, le recours au tribunal du commerce est à enclencher.